wikiSOSwebSOS

 

 

Laryngite aigüe

sous glottique de l'enfant

 

Virale, au décours d’une rhino-pharyngite, la nuit.

Dyspnée laryngée, toux rauque aboyante, modification de la voix, stridor.

(dyspnée laryngée = bradypnée inspiratoire avec phase inspiratoire lente, active, prolongée et bruyante allant jusqu'aux signes de lutte avec tirage)

 

Examen sans abaisse-langue

et sans décubitus

 

Critères de gravité

 

► < 6mois = avis pédia urgent (patho congénitale)

 

► Signes de lutte respiratoire sévères

► Polypnée > 60/min ou bradypnée profonde avec apnée > 20 secondes.

► Cyanose, Pâleur, Trouble conscience

► Saturation basse  

► Tête rejetée en arrière

 

PEC à domicile

 

Légère

(absence de dyspnée)

 

Humidification de l’air (sans preuve scientifique), ParacétamolDRP, surveillance (Pas d'ATB sauf surinfection bactérienne)

 

± Bétaméthasone CELESTENE®

de 10 à 40 gouttes/kg en prise unique 

(preuve scientifique à 40 gouttes/kg)

 

voire Prednisolone SOLUPRED®

de 1 à 4 mg/kg → 3j (empririque)

 

 

Modérée

(tirage léger, bon état général)

 

Bétaméthasone CELESTENE®

40 gouttes/kg en prise unique.

Dose moindre possible mais sans preuve scientifique

 

voire Prednisolone SOLUPRED®

de 1 à 4 mg/kg → 3j (empririque)

 

 

► avec Hospitalisation si :

  • Pas d'amélioration

  • Surveillance compliquée (Contexte socio-economique)

  • Réalisation aérosol d’adrénaline (Risque de rebond)

 

Humidification de l’air (sans preuve scientifique), Paracétamol, DRP, surveillance (Pas d'ATB sauf surinfection bactérienne)

 

 

Sévère

 

► Appel SAMU

Bétaméthasone CELESTENE®

40 gouttes/kg en prise unique si possible

02 +/- Aérosol Adrénaline 0.5mg/kg max 5mg

 

Diagnostic différentiel

 

Épiglottite

(rarissime depuis vaccin Haemophilus)

 

Pâleur, T>39°C, AEG, hypersialorrhée, peu ou pas de toux, aphone, dysphagie douloureuse. Enfant assis la bouche ouverte.

CI examen buccal et décubitus car rique d'ACR.

 

Appel SAMU

02 +/- Aérosol Adrénaline 0.5mg/kg max 5mg

 

Corps étranger

Apyrexie, survenue brutale d’une toux, pas de virose, pas forcément la nuit.

 

ombre gris haut

Dr Isabelle FERBUS / DijonLogo commission scientifique   Petit

MAJ 21/05/2017

 


Aucune recommandation française. Cette fiche est le produit d'un travail de thèse sur une étude de pratiques à SOS Médecins et des recommandations anglo-saxonnes