wikiSOSwebSOS

 

BPCO Exacerbation

 

 

Majoration brutale des symptômes depuis 48h. (dyspnée, Toux, expectorations)

 

Hospitalisation

 

>70ans, Comorbidités, BPCO sévère
 

VEMS en %

Si pas d'EFR

Stade 1 (Léger)

> 80

Pas de dyspnée

Stade 2 (modéré)

50<VEMS<80

Pas de dyspnée

Stade 3 (sévère)

30<VEMS<50

Dyspnée d'effort

Stade 4

(très sévère)

< 30

(ou < 50

+IRC grave)

Dyspnée au moindre effort ou de repos

Signes Gravité (neuro, respi, cardiovasc)

Exacerbations fréquentes, Echec du TT

Doute diagnostic, Patient isolé

 

Ambulatoire

 


Bilan si besoin : RP, NFS, CRP, Iono, Créat Urée, ±ECG, Glycémie, BNP.

 

Aérosol jusqu’à 2bouffées x4 et amélioration

 

  • Salbutamol 
  • ou Fénotérol + Ipratropium BRONCHODUAL®

 

ou Nébulisation x3 (Ordonnance "à domicile en urgence")

 

  • Appareillage type PariBoy

  • Salbutamol 5mg

  • + Ipratropium ATROVENT® 0.5mg
 

ATB 10j si :

  • Dyspnée effort + Expectoration verte :
  • Amox 1gx3 alternative

    Cefpodoxime 200mgx2

    Dyspnée au moindre effort ou de repos :
    AmoxiClav 1gx3 alternative

    Ceftriaxone 1gx1 IM

 

Corticoides non indiqués dans le cas général (même si + de râles sibilants). Si aggravation importante (avec retentissement sur les actes de la vie quotidienne), si habituellement efficace et si pas d'amélioration après 48h de traitement :

  • Prednisolone 30mg/j7j
 

Kiné respi si sécrétions abondantes.

 

► Pas d'antitussif.
 

► Si pas d'hospitalisation malgré nécessité d’O2 : Lunettes sur extracteur ou bouteille à faible débit. Objectif SatO2 >90%


 Verifier Vaccins (Grippe - Pneumo), Tabac. Surveillance MT - Réhabilitation Respi

 

BPombre

Dr Stéphane PLOMMET / LimogesLogo commission scientifique   Petit

MAJ 14/11/2015